Luthiae du Lys

Where once was light

Catégorie: Home

Et la lune dansait.

Ce furent 15h magiques. Épuisantes mais magiques.

Jean m’emmène parfois photographier et dormir dans des endroits merveilleux. Toujours un peu inaccessibles pour mes petites jambes non sportives. Toujours sauvages, déserts.
Jeudi dernier, nous étions au plateau des lacs du Taillefer, près de St Barthélémi de Séchilienne. Je regrette de n’avoir pas photographié le début de notre ascension, mais je pense y retourner prestement, avec quelque modèle aussi émerveillée que moi. Je ne parlerai pas de la marche longue et pénible, ni du fait d’avoir confondu mon sac à duvet avec mon sac à doudoune. Non passons directement à l’essentiel.

Ces lacs. Ces tapis de groseilles. Ce silence.


Après quelques photos, le mini camp se monte doucement, le thé chauffe.
La lune se fait attendre :)

Photographier depuis son lit improvisé c’est assez drôle. La nuit qui suit l’est un peu moins. Il y a peu de vent, mais c’est très humide, bien froid (nous sommes à 1500m d’altitude). Le décors reste enchanteur, la lune éclaire tout le plateau, et une brume épaisse couvre le lac. Lever à 6h un peu avant le soleil et la lune est toujours avec nous.

Tout est réellement calme, et pourtant, tout prends vie à tel point qu’on croirait sentir les respirations de la terre.

Il est temps de continuer.

Like some snow white marble eyes